Close

Poker School

Poker - Stratégie et tactiques

Celui qui dit qu'en faisant moins, on gagne plus, n'a apparemment jamais entendu parler des tactiques du poker. Il est indispensable de disposer d'un arsenal d'armes étendu, varié et bien approvisionné lorsque l'on doit battre ses adversaires à la table.

Si vous disposez ne serait-ce que du plus petit indice que l'un de vos adveraires sait de quelle façon vous jouez une main, vous devez être capable de changer de tactique immédiatement. Vous avez besoin non seulement d'un plan B, mais aussi d'un plan C, D, E, F pour conserver votre avantage.

Inversement, si le joueur à votre droite est en train de gâcher votre plan de jeu, vous devez disposer d'un certain nombre de moyens de l'inquiéter et de vous en débarrasser.

Utilisées correctement, ces tactiques avancées montreront clairement à vos adversaires que vous savez exactement ce que vous faites et qu'ils ne doivent en aucun cas vous sous-estimer.

Mises bloquantes

Dans cette rubrique, nous aborderons les points suivants :

Comment utiliser les mises bloquantes

Prendre la tête du tournoi, être agressif et faire mordre la poussière à ses adversaires en misant continuellement. C'est comme ça que l'on gagne dans le No-Limit Hold'em, n'est-ce pas ?

Sauf que ce n'est pas toujours aussi simple... Parfois, vous vous retrouvez avec une main qui n'est que moyenne. Vous pensez que c'est la meilleure de la table, mais vous ne voulez pas risquer une grosse mise. Dans cette situation, la meilleure attaque est souvent la défense. Bienvenue dans le monde des mises bloquantes.

En plaçant une petite mise, vous pouvez empêcher votre adversaire de vous obliger à placer une mise plus importante que celle que vous souhaitiez jouer et aussi lui extorquer un peu de valeur supplémentaire avec une main de faible valeur qui ne vous permettrait pas de placer une grosse mise.

Avertissement : ces mises peuvent ne rien vous rapporter du tout contre des adversaires agressifs de bon niveau. Les bons joueurs peuvent considérer une petite mise placée à la rivière comme un signe de faiblesse.

En général, placer des mises bloquantes marche jusqu'à ce que vous jouiez contre des joueurs dont les limites sont moyennes et qui souhaitent prendre de gros risques. Votre mise bloquante doit être plus petite que les mises que vous placez pour récolter de la valeur (value bet), 30% du pot devraient faire l'affaire).

Quand utiliser les mises bloquantes

  • Vous jouez à un contre un, vous avez mené pendant toute la durée de la main et vous arrivez à la rivière avec une participation marginale. Évitez d'être contraint de placer une grosse mise ou de vous coucher avec une mise bloquante.
  • Lorsque vous avez un tirage raisonnable. Une mise défensive peut troubler votre adversaire et vous éviter d'être acculé.
  • Au tournant, afin d'empêcher votre adversaire de miser à la rivière. Placez cette mise avec une main qui pourrait remporter l'abattage mais avec laquelle vous n'aimeriez pas jouer un gros pot.

Quand ne pas utiliser les mises bloquantes

  • Contre un joueur qui a déjà exploité vos faiblesses auparavant, qui semble être très perspicace ou qui joue agressivement
  • Lorsque vous pensez que vous avez la meilleure main et que votre adversaire va suivre avec une main moins bonne
  • Lorsque vous pensez que votre adversaire va placer une petite mise que vous pouvez suivre sans problème

Repérer la mise bloquante d'un autre joueur représente une magnifique occasion de se faire de l'argent. Les joueurs qui savent le mieux repérer une mise bloquante sont les joueurs de niveau intermédiaire avec un jeu no-limit costaud. Ils placent rarement de petites mises (par rapport au pot), donc, lorsqu'ils le font, il est probable qu'elle soit bloquante, et vous pourrez vous faire de l'argent en misant gros, quelles que soient vos cartes. C'est néanmoins un coup risqué, puisque, à la rivière, il vous faudra placer une grosse mise pour obliger vos adversaires à se coucher.

Poker small ball

Squeeze

Diversifier son jeu

Contrôler le pot